Les Verts doivent rapidement "rebondir", selon François de Rugy

Publié le par Victor

PARIS (AFP) - Les Verts doivent rapidement "rebondir", selon François de Rugy

18/07/07

 

Les Verts sont "au bord de la tombe" et doivent "rebondir" avant la fin de l'année ou risquer des "fuites" en direction notamment du PS, selon un des quatre députés écologistes, François de Rugy, 33 ans, élu le mois dernier en Loire-Atlantique.

Adjoint au maire PS de Nantes Jean-Marc Ayrault, M. de Rugy refuse l'idée de "vivoter pendant 100 ans comme le PRG" ou de "se battre pour 1,5 ou 3%", scores des Verts respectivement au premier tour de la présidentielle et des législatives.

Dans un entretien avec l'AFP, il estime que les Verts sont "au bord de la tombe" et que leurs Journées d'été (23/26 août) "constitueront un rendez-vous à ne pas rater".

Il faudra "montrer qu'on a compris qu'on n'est pas en phase avec la société" et "afficher des moments d'unité", mais aussi commencer à préparer la rénovation du fonctionnement du parti, qui doit être achevée "d'ici la fin de l'année", estime-t-il.

Le jeune élu souhaite "quelques réformes simples et sans tabou" qui après discussion dans les instances seraient ratifiées par les adhérents. Il prône notamment la fin de la proportionnelle intégrale à l'intérieur du parti, "qui n'a jamais marché nulle part", au profit d'une régulation majoritaire.

Selon lui, cette "rénovation" doit intervenir avant les municipales de mars 2008, sur lesquelles le parti doit ensuite se "concentrer". "Ce sont les élections où l'on fait le meilleur score", et qui permettent aux Verts de "présenter un bilan" et de se "positionner dans l'écologie concrète (avec) des choses innovantes".

Si cette rénovation n'est pas faite, il dit craindre "un crash" aux municipales et "une fuite" notamment vers le parti socialiste, "prêt à s'ouvrir pour faire un +grand parti de gauche+".

Elu à l'Assemblée avec le soutien du PS, il assure toutefois que "l'option PS n'est pas la plus souhaitable".

Publié dans L'après-campagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article